Page 1 sur 1

De Lacanau à Hourtin en passant par le canal

Message non luPosté: 27 Août 2009, 11:04
par Bascans
Bonjour à tous,

Le principal intérêt de nos SF20 est leur côté transportable.
Une variante non négligeable est leur faculté à être facilement déplacé d'un plan d'eau à un autre.
Le passage de pont, écluse et autres difficultés tels les hauts fonds ne les perturbent pas dans la limite du raisonnable et de préférence au moteur.
Le W E du 15 août avec ma compagne, nous avions décidé de tester le lac de Carcans - Hourtin, sans passer par la route mais plutôt par le canal. Canal que nous connaissions déjà pour l'avoir fait en canoë. Avec Orphie, évènement plus fort car le but était aussi de dormir sur l'autre lac après un bon petit resto.
Samedi matin, alors que les aoûtiens saturaient nos routes, départ du port de Lacanau sous voiles en direction du canal. Pas très évident de repérer l'entrée du canal à cause des hauts fonds mais bon c'était parti. Après avoir affalé les voiles, un petit coup de moteur et c'était joué.
Nous nous arrimons aux rondins en entrée de canal et démâtage (pas de véritable difficulté bien que dans l'eau, Orphie est resté sagement plaqué à la bordure). Notre système de fixation du mât à bien fonctionné. Un coup de lanceur et c'est parti pour la descente du canal au moteur. De très belles vues et un super pic nic sur le canal dans le bateau à l'ombre des chênes.
Un canal c'est très agréable car on croise du monde et le calme est toujours présent si ce n'est le bruit du moteur.
Nous croisons de très nombreux oiseaux : martin pécheur, héron, buse...Nous arrivons à l'écluse, pour nous, c'était une 1ère, nous n'en avions jamais passé, il y avait donc un peu de stress. Dénivelé 80 cm à 1 m (Carcans est plus haut). Après quelques minutes, arrivé au pont côté Carcans (pas beaucoup d'espace pour passer, moins de 1,60 m, c'est assez surprenant vue de l'eau. Là, à Carcans il faut remâter et remettre les voiles, direction Hourtin avec quelques bords pour s'amuser. Nous nous sommes échoué juste avant Hourtin pour passer la nuit.
Le dimanche matin nickel, tous les deux frais et dispo, un petit tour jusqu'au fond du lac en passant devant l'anse de Piqueyrot et retour. Vraiment formidable, il y avait du vent et nous nous mesurions à d'autres bateaux même un poil plus grand. Orphie allait fort nous en avons remonté certains.
Après le repas du midi sur une berge, nous décidâmes de tirer quelques bonds sur Maubuisson. Super mais nous avons écourté car une régate coupait nos trajectoires.
Re baisse du mât, près à repartir et là... Plus de moteur, il ne voulait plus démarrer l'histoire à bien durée 30 minutes avant qu'il ne redémarre. A ce sujet, je conseille à tout le monde 1 bougie d'avance et 1 clé (bien sur je n'avais rien que la clé de 17 pour le mât, pas facile pour défaire la bougie).
Re canal, Re matage, ReRe... voiles et retour très heureux de ce W E.
Comment penser alors à changer de bateau? Mieux, pas sur...

Merci à Manu pour ses conseils vidéo

A + pour de nouvelles aventures toujours aussi magnifique avec Orphie.



BB