Page 1 sur 1

démâtage incontrôlé

Message non luPosté: 01 Septembre 2011, 20:35
par Michel Rioult
Bonsoir à vous,

Mardi soir vers 20h, alors que je rentrais sur Ouistreham et que je venais de finir d'affaler la GV: je posais les liens pour l'attacher à la bôme, le mât s'est écroulé vers l'arrière du bateau en plantant la bôme dans la jupe AR. le mât était à environ 30° par rapport à l'horizontale, mais assez déporté sur babord à cause de la petite houle qui existe à l'entrée du port. Nous avons pu rejoindre notre ponton sans plus de problèmes.
Cause du dématage: perte de l'axe de 8 qui tient le pied d'étai en AV du bateau. SONGEZ A VERIFIER LA FIXATION DE L'ETAI ET DES HAUBANS
Les dégats sont faibles: la platine de pied de mat est un peu déformée et la peinture du cockpit assez raguée par l'extrémité de la bôme et une attache du foc arrachée sans déchirure sur celui-ci.
La chance que nous avons eu: le vent à force3 et une mer peu agitée malgré la légère houle.

Hier matin, nous avons remis le mât en position verticale et je peux dire que cela fait meilleur effet dans le port.

Après cette frayeur qui aurait pu être plus conséquente, je prends plaisir à vous faire partager mon histoire qui sera sans photos car la tête n'y était pas.

A+
Michel

Re: démâtage incontrôlé

Message non luPosté: 03 Septembre 2011, 09:58
par stazou
Merci de nous rappeler qu'il faut rester vigilant. Tu parles de l'axe qui traverse les lattes de la fixation et l'embout de l'étai?
Je suis content pour toi qu'il n'y ai pas eu plus de dégats.
Frédéric

Re: démâtage incontrôlé

Message non luPosté: 03 Septembre 2011, 17:33
par Michel Rioult
Bonjour Frédéric,

Pas exactement, c'est celui qui fixe les lattes à la pièce en inox au dessus du bout AV de spi. Mais l'un ou l'autre perdu donne le même résultat.

Maintenant un petit coup d'oeil systématique d'inspection en préventif s'impose.

A+
Michel

Re: démâtage incontrôlé

Message non luPosté: 04 Septembre 2011, 09:09
par JEANNOT
Bonjour à tous,
Je confirme que cela arrive car un de mes amis vient d'avoir les mêmes déboires avec un Djinn 7.
La différence c'est qu'il est sûr que huit jours avant lorsqu'ils avaient rematé au retour des 18h d'Arcachon, il avait bien remis la goupille!!
Il pense à un acte de vandalisme qui devient vite un acte de pure co.......! C'est arrivé à un deuxième bateau sur Navarosse.
La vigilence s'impose.