autoredressable

Faites nous plaisir en racontant vos aventures en Sun Fast 20

autoredressable

Message non lupar Jean-David » 11 Août 2014, 07:30

Je vous confirme que le sunfast 20 est autoredressable.
Hier 30 nds établis au mouillage à mon corps mort, c'est ce que me dit mon anémomètre à main . On decide avec ma femme de quand même larguer les amarres , pas question de laisser les open 5,70 des glenans seuls sur le plan d'eau . Départ vers Arz au portant mais sans spi ( faut pas pousser quand même) , 2 ris pris avant le départ , en contournant Brannec Govihan puis Stibiden . Au grand Largue jusqu'à Brouel . Après le tour d'Holavre on décide de faire demi tour pour éviter le grand bouillon de Toulindac . Après la Roche -Colas virement babord amure vers le bois de la chèvre puis tribord amure vers le Guip . On a rattrapé un tofinou 7 qui avaitpris l'option de virer après nous , il reprend de l'avance mais on le rattrape à la pointe de Brannec côté Ile aux moines . On choisit l'option du contre - courant côté île de Brannec . Deux petit virements et on est tribord amure dans le contre -courant qui nous halle après Brannec et là une belle rafale nous couche sur le babord , ma femme à la barre et moi qui ne largue pas assez vite la gv alors que je la contrôlais directement sans le taquet , voilà certainement mon erreur . Le cockpit se remplit d'eau qui ne rentre pas dans la cabine et le bateau se redresse bien des algues accrochées au chandelier . On reprend notre route pou repasser le courant afin de gagner notre mouillage dans l'anse de Pen-Hap. J'ose à peine raconter la prise du corps mort à la voile en deux temps. Il y avait trop de vent pour regagner la cale à la rame avec l'annexe alors on a profité du bateau stop pour se faire tracter et regagner la cale . L'avantage du golfe du Morbihan est que lors de coup de vent il y a très peu de mer . Je ne serais pas sorti dans la baie de Quiberon dans ces conditions . On voulait tester le bateau dans des conditions peu habituelles . Ce qui nous manque c'est un tourmentin ou bien un ris dans le foc . Sinon le bateau est rassurant . Sur un long bord on peut rdmonter la moitié de la dérive au près pour mons giter mais on dérive un peu . L'idéal est de laisser le contrôle de gv au barreur qui sent mieux si le bateau n'est plus manoeuvrable et réagit plus rapidement que l'équipier pour choquer . Rien n'a cassé .
Jean-David
 
Messages: 73
Inscription: 09 Septembre 2009, 12:00

Re: autoredressable

Message non lupar alamoni » 12 Août 2014, 17:03

salut!
Jolie expérience!
Bien sur avec de telle condition de vent le SF 20 se comporte comme un dériveur (qu'il est!) et il faut que ce soit le barreur qui tienne l'écoute de voile à la main: c'est indispensable pour réagir vite.
Moi je me suis aperçu que naviguer avec la voile seule (arisée of course) c'est incroyablement plus maniable et le bateau remonte au vent correctement ( encore mieux sur eau plate).
Les expériences des uns servent toujours aux autres, mais, rassurant que notre bateau se redresse bien!
Amicalement de Chamadou!
A +
Avatar de l’utilisateur
alamoni
 
Messages: 78
Inscription: 02 Juillet 2009, 15:09

Re: autoredressable

Message non lupar Jean-David » 14 Août 2014, 12:02

Hier j'ai été content de voir d'autres sf 20 passer au portant entre Brannec et Pen-Hap avec 30nds en rafales donc 2 ris avec ou sans trinquette . Le problème était pour moi de rjoindre mon corps mort sans me retrouver sur Arz annexe gonflable poussée par le vent .
Jean-David
 
Messages: 73
Inscription: 09 Septembre 2009, 12:00

Re: autoredressable

Message non lupar Lagoon » 23 Septembre 2014, 20:04

Bonsoir à tous et merci JD pour ce récit plein d'action. On s'y croirait !
Encore et encore des histoires de SF20 :D ....
Avatar de l’utilisateur
Lagoon
 
Messages: 409
Inscription: 17 Mai 2009, 09:49


Retourner vers Navigations en Sun Fast 20

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron