La croisière en Sun fast 20 ?

Faites nous plaisir en racontant vos aventures en Sun Fast 20

Re: La croisière en Sun fast 20 ?

Message non lupar astazou » 11 Novembre 2009, 09:43

salut christophe,
pour repondre à ta question, nous passions quelques soirées ensemble sur les gros, mais de temps en temps on "recevait"pour l'apero... pour faire les repas chauds, j'ai un rechaud type camping gaz que j'installe sur la plage arriere du sf, comme cela il est à l'abri du vent et n'envoie pas d'odeur dans l'habitacle. Nous mangeons tous dehors ce qui permet de garder l'ensemble des sacs dans le bateau pendant la journée.
Bref avec ce bateau on peut vraiment partir longtemps et à plusieur, il faut seulement l'envie...
astazou
 
Messages: 15
Inscription: 04 Juillet 2009, 14:57

Re: La croisière en Sun fast 20 ?

Message non lupar Lagoon » 11 Novembre 2009, 11:58

Salut François et les autres,

Il faut juste qu'il ne pleuve pas ! ou qu'il ne fasse pas trop froid.

J'attends toujours avec impatience de lire Pascal sur son aventure en Corse. Avec ce jour férié et ce mauvais temps, peut-être que ?

Christophe
Dernière édition par Lagoon le 12 Novembre 2009, 18:55, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Lagoon
 
Messages: 409
Inscription: 17 Mai 2009, 09:49

Re: La croisière en Sun fast 20 ?

Message non lupar Le Skwall » 12 Novembre 2009, 08:51

Salut Christophe,
tu l'auras voulu....

Plutôt que de relater des souvenirs personnels de cette croisière, j'ai préféré décrire ma façon de voir le SF 20 et les conditions de cette croisière...
N'hésitez pas à envoyer vos commentaires ou questions.

Attention.... c'est parti !!!!!

Salut à tous,

Allez, j’ai suivi ton conseil Christophe : je suis sur Word…
Le SF 20, un day boat ? Il lui fallait bien une étiquette pour surfer dans la jungle du marché moderne ! Un voilier de 6m, capable de naviguer à plus de 4 noeuds au près, d’héberger 5 personnes pour dormir, tout en conservant un couple de redressement plus élevé que certains quillards, est parfaitement en mesure de promener son équipage pour une croisière côtière, le temps d’un week end, une voire plusieurs semaines.

Reprenez vos revues « spécial salon » d’il y a 20 ans, quelle était la taille moyenne des bateaux de croisière ? Quelle est elle aujourd’hui ? Cette inflation en taille des bateaux n’est pas corrélée au plaisir que nous prenons en croisière, elle n’est que le reflet du besoin des chantiers navals de plaisance de poursuivre leurs bénéfices. Et une psychose inconsciente de s’installer, relayée par les récits catastrophe de la presse nautique et la nature mégalomaniaque de l’homme : « il est beau mon bateau mais avec un plus gros, je serais plus en sécurité, mon équipage aussi… et puis ce nouveau, qu’est ce qu’il me plaît, nous serions jolis en photo lui et moi… »

Quel est le programme de navigation de la majorité des plaisanciers ? La sortie à la journée ! Vous avez dit day boat ??? Les ports ne sont pourtant pas remplis de day boats. Et combien de voiliers armés en 1è catégorie (ancienne norme) se sont réellement éloignés de plus de 200 milles d’un abri ? Combien de bateaux sortent plus de 100 jours par an ? Tout cet investissement (financier, énergique, de temps) pour une sortie à la journée de temps en temps.

Définitivement, la taille des bateaux que nous rencontrons n’est pas le seul reflet de leur potentiel à affronter les éléments mais plus souvent le reflet de l’angoisse du skipper face aux éléments et de ses moyens financiers.
La qualité du skipper et de son équipage est le premier déterminant à la croisière côtière, le Sun Fast 20 n’interdit pas la croisière côtière !!!

Partis sur ces principes, ma femme, mes 2 petiotes (4.5 et 1.5 ans) et moi sommes partis en Corse l’été 2008.
Départ d’Angers, SF20 en remorque, jusqu’à Nice. Là, nous sommes montés dans le ferry et débarqués à Calvi. N’ayant pu naviguer depuis quelques mois, faute de temps, nous n’étions pas préparés à affronter les conditions locales (F7 d’W) des 3 premiers jours. Dès lors, repli au parking du camping, le SF 20 sachant également servir de caravane roulante.

Au bout de 3 jours, les conditions météorlogiques annoncées comme mollissantes et surtout, n’y tenant plus, nous avons mis à l’eau le bateau. Nous sommes partis sous GV 1 ris vers l’Est, portés par un vent d’W F5-6 et une bonne houle de 1.5 à 2m. Nous nous sommes alors abrités dans un petit port de pêche, très abrité dans une eau bleue turquoise. Après un bon bain, rinçage à l’eau claire pour tout le monde avec la douche de pont (c’était la condition pour que Mme accepte de n’accéder aux infrastructures sanitaires que tous les 2-3 jours !!).

La cuisine est faite à bord, au moyen d’un réchaud fixe installé sur la partie droite de la descente et le repas est pris sur la table de cockpit qui n’est autre que la porte de descente (exit les 2 parties en plexi). Puis une bonne nuit dans des draps propres pour nous remettre du stress de ce premier jour de navigation.
Par la suite, les conditions météo se sont améliorées et nous avons pu naviguer durant 15 jours dans du petit temps, espaçant les passages au port tous les 2 à 3 jours pour refaire le plein d’eau ou de victuailles. Une matinée au près dans 20-25 nœuds, GV haute et Solent, m’a conforté sur mon choix de voiles : Kevlar, coupe horizontale, adaptable à merveille à l’état du vent et de la mer.

Nous sommes descendus lentement (petit temps et enfants obligent) jusqu’à Cargèse et remontés plus rapidement (bonne brise oblige) en 2 jours. La météo ayant annoncé un avis de grand frais d’ouest et ne voulant pas rater notre ferry, nous avons commencé la remontée dans une bonne brise de F4-5 de SW. Le maniement du spinnaker est aisé sur ce bateau car c’est un asymétrique. L’un peut alors être disponible pour les enfants et l’autre, barre entre les cuisses, maneuvre le spi de l’arrière, même à l’empannage. Le premier soir du retour, nous sommes arrivés à Galéria. Mouillage comme les gros, douche après le bain…comme les gros (ça c’est bon !!!). Puis 7 familles puis dodo.

Le lendemain, 8h30, début de la préparation du bateau au départ, nous voyons une ligne blanche à l’horizon alors que la mer est d’huile…en 5’, F6 dans la baie. Nous étions déjà partis sous GV haute et Solent. Nous avons affalé le solent puis, la route devenant plus abattue, nous avons conservé la GV haute. Belle houle, bon vent, le bateau était très stable et rassurant. Nous allions vite, n’étions plus pressés, donc pas de spi. Nous avons rattrapé plusieurs gros voiliers sous toilés, nous sommes arrivés à Calvi et avons appris qu’il était passé un avis de grand frais avec des pointes à 40 nœuds…

Puis la fin de la croisière s’est déroulée autour de Calvi. Retour sans incident…

Les enseignements de 3 semaines de croisière côtière en SF 20 à 4 dont 2 petits :

- c’est possible et il faut qu’on remette ça.
- Bien connaître et respecter ses limites et celles de son équipage.
- Ménager des haltes à terre de 1 ou 2 jours pour détendre les enfants et les sortir du confinement d’un bateau.
- Le couchage, la nourriture, sans problème.
- Le SF20 est un bateau marin, il permet d’affronter un vent fort, la force de la mer le limite plus (2m de houle suffisent pour les sensations !!!)

Bon vent

Pascal Remoué
Le Skwall
 
Messages: 106
Inscription: 26 Mai 2009, 15:25

Re: La croisière en Sun fast 20 ?

Message non lupar astazou » 13 Novembre 2009, 18:43

pour les repas, il est vrai que l'on mangait souvent en groupe (soit sur la plage soit à bord d'un gros) mais quand il faut cuisiner, j'instale mon rechaud type camping gaz sur la jupe arriere du bateau (il faut evidement une mer plate).
astazou
 
Messages: 15
Inscription: 04 Juillet 2009, 14:57

Re: La croisière en Sun fast 20 ?

Message non lupar astazou » 13 Novembre 2009, 18:58

salut pascal,
vraiment super d'avoir essayé la corse en SF. J'habite toulon et je n'ai jamais osé!
çà fait deux ans de suite que l'on fait du camping en corse, et l'idee de prendre astazou avec nous m'a troté dans la tete plus d'une fois...
si tu pouvais répondre à mes questions ce serait sympa:
-combien tu as payé le passage en ferry du sf?
où as tu laissé ta remorque sur l'ile?
tes voiles en kevlar se plient elles correctement sur ta baume quand tu es au mouillage?
merci
françois astazou
astazou
 
Messages: 15
Inscription: 04 Juillet 2009, 14:57

Re: La croisière en Sun fast 20 ?

Message non lupar Lagoon » 13 Novembre 2009, 22:39

Bonsoir Pascal et les autres,

Géniale cette expédition en Corse. Il fallait oser ! Merci pour le plaisir que tu nous donnes en racontant cette aventure. As tu éventuellement quelques photos ?
Là où cela me semble petit, c'est pour préparer à manger, à moins d'être minimaliste dans les plats. Ou alors effectivement il faut tout faire dehors dans le cockpit, mais je me vois mal pendant 3 semaines plié en 4 dans la cabine pour préparer à manger. C'est pour cela que j'avais pensé au resto pour le soir.

Christophe.
Avatar de l’utilisateur
Lagoon
 
Messages: 409
Inscription: 17 Mai 2009, 09:49

Re: La croisière en Sun fast 20 ?

Message non lupar Le Skwall » 14 Novembre 2009, 10:47

Salut Christophe, salut François,

quelques réponses pêle mêle : je roule les voiles sitôt arrivé au mouillage, je mets le taud de GV puis le sac boudin pour le foc et mes voiles sont protégées des embruns et rayonnements. Ca ne me pose pas de problème, le pont étant alors plus dégagé pour se déplacer. Pour le prix de l'AR continent Corse, reservé en mars, 600 euros mais il faut jouer sur les jours de départ : lundi et jeudi pour moi, c'était beaucoup moins cher. Je me suis juste trompé d'un jour pour le retour :oops: et j'ai dû repayer 600 euros le vendredi pour rentrer :oops: :oops: :oops: Passons...
La remorque, je l'ai laissée au parking du port de Calvi avec un antivol de tête. Aucun soucis d'après les locaux mais c'est stressant quand même. Les camping proposent parfois un gradiennage sur leur parking mais ça me paraît plus risqué car il y a moins de passage. C'est également plus cher.
Enfin, pour ce qui est des repas, la préparation est plutôt pratique quand le réchaud est sur la descente. Il gêne le passage quand ça cuit, sinon, il est recouvert d'un couvercle qui sert de marche et de petite table.

Envoie moi ton adresse mail, Christophe, je tenterai les photos...

A+
Pascal
Le Skwall
 
Messages: 106
Inscription: 26 Mai 2009, 15:25

Re: La croisière en Sun fast 20 ?

Message non lupar alisé » 26 Septembre 2010, 16:46

Salut Christophe,

ça me fait bien rigoler les nouvelles générations, avec leur confort... je suis né en 52 et j'ai fait tous les programmes voile, sauf l'América cup, l'admiral'scup et les catas et trimarans de courses océaniques. la générations de mon pére faisait en Muscadet des croisières en famille en Angleterre et en Irlande, c'était l'esprit Glénans, avec une certaine rusticité... Il y avait des Golif qui faisaient toute la Bretagne, et aussi le Belouga qui a été un precurseur en 1950.

Tout dépend de l'équipage et si il est déja habitué à vivre dans la nature, sur un SF20 l'idéal c'est 2 copains (ines) ou un couple; afin d'être à l'aise. malgré un accastillage régates, j'ai l'élétricité et un panneau avant, idéal pour le jour et l'aération. On peut trés bien dormir au mouillage ou échouer à condition de doublé les matelats, une petite lampe à pétrole prendra sa place sur l'épontille, pas trop haut pour ça ne fiche pas le feu. On peut cuisiner des chose simples au mouillage et trés utile en mer faire chauffer de l'eau chaude dans la caisse hisotherme avec un petit chauffe eau 12 voltes qui est hermétique, donc sans danger. Pour le reste j'ai une radio de voiture exellente avec 2 baffles et mes cd favoris. Pour l'hygiéne il y aura 2 sceaux un pour la sécurité et la vaisselle et un autre pour éviter le chiotte chimique que je détéste ( odeurs de produits chimiques). La jupe arriére est trés bien pour s'accroupire. Bon tous cela est guére possible si il pleut ou vente et l'on attendra une belle période.

Cordialement

christian Alysé
alisé
 
Messages: 10
Inscription: 05 Septembre 2010, 09:56

Re: La croisière en Sun fast 20 ?

Message non lupar TangoCharly » 27 Septembre 2010, 15:22

La croisière est largement envisageable, pour quelques jours. Tout dépend de la météo. Si c'est 5 jours de pluie, évidement ce n'est pas super confortable.
Par contre, si le temps en clémént, c'est tout à fait jouable.
J'ai fais quelques croisières sur un muscadet, l'espace est aussi assez compté. certes il y a plus de place du coté de la table à carte/cuisine, mais la hauteur sous barreau est très limitée par rapport au sun fast 20. ça n'a pas empéché de passer une croisière pleine de souvenirs.
Donc oui, on peut faire une croisière en sun fast 20. Il faut juste bien anticiper la météo, que ce soit pour la pluie ou les coups de vent/etat de la mer. Parce qu'a la différence d'un muscadet, le sun fast 20 n'aime pas le gros temps.
Aujourd'hui je navigue sur un etap 22i, c'est plus grand qu'un sun Fast 20, c'est donc plus agréable et les coups de vents ne sont pas un problème. Mais encore une fois, pas de soucis pour la croisière en Sun Fast 20 !
TangoCharly, Sun Fast de 1994 qui n'a pas suporter une tempête :( reste cependant de très bon souvenir à son bord
mais en route pour des nouvelles aventures en Etap 22i (en corps mort à l'année au Pouliguen :) )
Avatar de l’utilisateur
TangoCharly
 
Messages: 51
Inscription: 12 Mars 2010, 09:51
Localisation: Paris pour le travail, mais Nantes pour la navigartion (je suis Nantais!)

Précédente

Retourner vers Navigations en Sun Fast 20

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron